[./audio.htm]
[./video.htm]
[./photo.htm]
[./bibliographie.htm]
[./index.htm]
[./contact.htm]
[./liens.htm]
[Web Creator] [LMSOFT]
Nom: MAUVIEUX         
Prénom: Patrice
Pseudo: Guil
Instruments:
Guitares Fender Strato US
Variax LINE6
Pédaliers: DIGITECH 2112
LINE6 Ipod
Date de Naissance: 25 janvier 1959
Influences: David Gilmour, Steve H, Manuel Göttching, Mike Oldfield, Robert Fripp, Jimi Hendrix, Carlos Santana, Andy Summer, un pote à mon frère, et bien d' autres ...
Signe: verseau
Chiffre: 5
Aime: La musique, la nature, la paix
Déteste: NRJ, les gratte-ciel, les moustiques

Patrice - alias Guil pour les in-team -, en précurseur de Ben Harper, fait ses premières gammes avec le pouce et guitare à plat sur les genoux ; il abandonne pourtant très vite cette technique novatrice avant l'heure pour plaquer ses premiers accords en même temps que son club de foot puis, tout en écoutant en boucle Meddle qui est alors son disque de prédilection, se met à rêver que lui aussi - un de ces jours - deviendra guitariste dans un groupe célèbre.

Autodidacte endurci, notre génie en herbe cultive son oreille en été lorsqu' il découvre Dark Side of the Moon, le cinquième élément qui le catapulte définitivement en orbite. Le hasard des rencontres amène notre hexacordiste à rejoindre Gwennediz, une formation celtique avec laquelle il travaille ses premières grilles en face de celles de la prison de Vannes, où loge le mentor du groupe, également fils du gardien- chef, et chez qui ont lieu les répétitions.

Durant l' année 74 " Les vannetais " écument les bals bretons avec leurs instruments et montent parfois sur scène avec pour tout cachet quelques verres de cidre et la reconnaissance des danseurs indulgents.

1975: La révélation. Avec les deniers qu' il a gagnés pendant l' été, Guil achète sa première guitare électrique, une Fender mustang à la robe "sunburst", en même temps qu' il découvre le fabuleux chorus de " Shine on you crazy diamond " qui sera dès lors le fil directeur de son apprentissage guitaristique.

1976: Une grève printanière et un concert improvisé au lycée avec d' autres potaches sont à l' origine de la formation de Folsoïd, un groupe "pop" fluctuant (Guil y sera tour à tour guitariste rythmique, bassiste, farfisaïste, puis à nouveau guitariste) en recherche d' identité et qui suivra divers courants depuis des reprises des Beatles et des Stones jusqu' à des compos à tendance "planante", au style indéfini - entre Klaus Schulze et Mike Oldfield - sur fond de guitare- écho "slidélayée" et sons électro--artisaniques. Après quelques bals alimentaires et concerts expérimentaux, Folsoïd disparaît de la scène alréano-vannetaise à l'été 77... Ayant payé l'ardoise de cette année sabbatique et plutôt mal digéré la pilule, notre guitaréro, en égoïste résolu, se remit à composer et jura, mais un peu tard, etc...
De nouvelles rencontres et affinités naîtra Recto Verso, première ébauche de groupe prog avec Birok - son alter-égo bassiste -, une formation au palmarès éphémère (un unique concert à Rennes début 81), qui engendrera LOMBRIC, groupe mutant de "rock-jazz progressif " dont se souviennent encore les carmélites de Montsarrac... Festivals, concerts, radios et enregistrement studio se succèdent et pourtant, arrivé à ce qu' il pense être bientôt le bout du tunnel, Guil essuie un nouvel échec lorsque, à cause de divergences d' égo inavouées et destructrices le groupe vermoulu est désintégré à l' automne 83.(...)

Divers épisodes complêtent la saga, jusqu' à aboutir à la formation de Minuit Stress en 88, du rock héxagonal teinté d' accents progs où notre gratteux joue aussi des cordes vocales. Un 45 tours est enregistré sous label de qualité (?) parisien début 89 ( un collector dont il me reste encore un stock ), s' ensuivront quelques exhibitions face à un public pas toujours averti, puis la fatale débandade - de morue - habituelle...

Début des années 90, un voyage en Egypte devient une nouvelle source d' inspiration pour d' autres compos, la grande aventure continue !!! , à suivre ...